vendredi 9 juin 2017

Sépulcre de Kate Mosse

Synopsis : Octobre 1891 : la jeune Léonie Vernier et son frère Anatole quittent Paris pour le Domaine de la Cade, à quelques kilomètres de Carcassonne. Dans les bois qui entourent la maison isolée, Léonie tombe par hasard sur les vestiges d'un sépulcre wisigoth. Au fil de ses recherches, elle découvre l'existence d'un jeu de tarots dont on prétend qu'il détient les pouvoirs de vie et de mort. Octobre 2007 : Meredith Martin arpente les contreforts pyrénéens dans le but d'écrire une biographie de Claude Debussy. Mais elle mène aussi une enquête sur ses propres origines. Armée d'une partition pour piano et d'une vieille photographie, la voilà plongée malgré elle au coeur d'une tragédie remontant à plus d'un siècle, où le destin d'une jeune fille, disparue par une nuit funeste, se mêle inextricablement à une dramatique histoire d'amour.

Thriller historico-ésotérique - 819 pages - Le Livre de Poche (2009)

Avis : C'est à l'occasion du retour sur la blogosphère de l'adorable Misspendergast que nous avons décidé de fêter nos retrouvailles pour une lecture commune autour de ce roman :)

Kate Mosse est une auteure anglaise qui partage sa vie entre le Sussex, et la ville de Carcassonne. D'ailleurs, l'intrigue de son célèbre roman Labyrinthe, ayant remporté un British Book Award, se déroulait dans la cité de Carcassonne.
Cette région française semble exercer sur elle une étrange fascination, puisqu'une fois encore, dans Sépulcre, Kate Mosse nous emmène dans ce beau département de l'Aude, pour y mettre en scène un thriller historique teinté d'ésotérisme, et déployé autour de deux époques, mais aussi de deux jeunes femmes aux destins étroitement mêlés et racontés en alternance.

L'une s'appelle Léonie et évolue en 1891 dans une ambiance romantico-gothique pleine de mystère. C'est une jeune et jolie parisienne, curieuse et volontaire, vivant avec sa mère et son frère auquel elle est d'ailleurs très attachée. Elle aime la musique de son voisin du dessous, un certain Debussy, et se passionne pour les histoires de fantômes.
Lorsqu'elle se retrouve subitement invitée par une tante devenue veuve, dans le domaine familial de feu son oncle, c'est le désir d'aventure qui l'emporte sur la perplexité que suscite le sentiment de mauvais souvenirs que les silences de sa mère laissent pressentir.

L'héroïne de 2007, s'appelle Mérédith. C'est une jeune américaine qui décide de profiter d'un voyage en France, à l'occasion d'une biographie qu'elle écrit sur Debussy, pour revenir sur les traces d'un passé familial très nébuleux.
Une partition de musique accompagnée d'une vieille photo en noir et blanc, ainsi que des cartes de tarots curieusement mises sur son chemin lors de sa brève halte à Paris, vont la mener dans les pas de Léonie, et surtout jusqu'à ce mystérieux Domaine de la Cade, dans la ville de Rennes-les-bains, elle aussi ^_^

Pour être tout à fait honnête, le récit de 1891 a nettement remporté ma préférence, et me donne envie de dire qu'il se serait presque suffit à lui-même !

Un texte de Baudelaire (recopié ci-contre) précède le début du roman, et introduit terriblement bien la scène d'ouverture dans le cimetière de Montmartre, en mars 1891, au cours duquel un simulacre d'enterrement dresse d'emblée un climat troublant.
J'ai particulièrement aimé l'ambiance gothique qui plane sur le mystérieux Domaine de la Cade. Une ombre maléfique s'y tapit, et prend consistante à mesure que les pages se tournent, provoquant très vite chez le lecteur l'envie d'en savoir davantage ^^
La douce et fantasque Léonie mérite aussi une mention spéciale, et pourrait presque être une héroïne à la Brontë ^^ Avide de récits occultes, sa curiosité et la découverte d'un livre très étrange, vont l'entraîner jusqu'au fameux Sépulcre, dans lequel des forces invisibles et terrifiantes se cachent.
" Un moment elle resta à fixer les dernières lignes du manuscrit. Quelle histoire extraordinaire. Une mystérieuse interaction entre la musique et le lieu avait donné vie aux figures des cartes et, si elle avait bien compris, appelé ceux qui étaient passés de l’autre côté. Au-delà du voile… comme l’indiquait le titre inscrit sous le papier paraffiné. "
Les dissimulations de son frère, les énigmatiques tourments de sa tante, et la présence d'un inconnu malfaisant dont elle ne soupçonne rien, ne font qu'ajouter une atmosphère mélancolique et très romanesque à l'histoire.

Lors des retours dans le présent, il est vrai que ce que découvre Mérédith en 2007 apporte un éclairage supplémentaire sur certains événements du passé. Mais malgré cela, je me suis beaucoup moins passionnée pour son histoire personnelle, hormis les passages en corrélation avec Léonie.
Habituellement, j'aime beaucoup les sauts entre deux époques, et l'idée que deux fils conducteurs soient prédestinés à se rejoindre vers l'apogée me stimule toujours.
Mais là, j'ai ressenti un déséquilibre durant la partie contemporaine.
Les développements autour du Tarot divinatoire (d'ailleurs, le jeu Bousquet, dont il est continuellement fait référence, n'existe pas ^^), ou la reprise des légendes sur le trésor de Rennes-le-Château, ne m'ont guère captivée, contrairement aux chapitres sur les événements de 1891.

C'est donc avec un sentiment mitigé que j'ai quitté ce Sépulcre.
Avec le recul de quelques jours, je constate que s'estompe déjà l'histoire de Mérédith, et qu'elle ne fera pas le poids face au charme opéré par la fiévreuse Léonie.
Mais même si le souvenir jalousement gardé de cette atmosphère gothique de 1891 se fera au détriment des chapitres de 2007, je sais maintenant que Kate Mosse détient certaines clés ouvrant sur un passé fantastiquement romanesque !

Avril :Thriller, polar, policier
Thriller 2/3 - 5 points

32 commentaires:

  1. C'est dommage d'avoir ressenti ce déséquilibre entre les deux "époques". Peut-être qu'avec le temps, tu garderas en tête le meilleur de cette lecture, surtout si tu apprécies l'auteure.

    C'est une histoire qui pourrait bien me plaire malgré ton petit bémol :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, je suis convaincue de garder en mémoire l'histoire de Léonie, tellement elle correspond à ce que j'aime !
      C'est une sage décision de ta part de mettre mes petites réserves de côté car cette histoire pourrait bien te séduire en effet ;-)
      Merci, et surtout reviens m'en parler si tu décides de le lire, cela nous fera une occasion de plus pour papoter :)

      Supprimer
  2. Je crois n'avoir jamais rien lu de cette auteure... Il faudrait que je jette un coup d’œil à ses romans un jour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellente idée !!! D'autant qu'elle a plusieurs bons titres à son actif visiblement ;-) Merci et à bientôt !

      Supprimer
  3. Je l'ai lu il y a trèèès longtemps, et comme toi j'avais nettement préféré la partie dans le passé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien une fois de plus, je constate avec joie que nos avis se rejoignent ;) Merci pour ton retour :)

      Supprimer
  4. Owwh bon retour :)
    Pour ce qui est du roman je t'avoue qu'il ne m'a jamais tenté alors je passe mon tour

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ^^ Les tentations ne manquent pas, alors autant se consacrer aux irrésistibles ;-) Merci d'être passée par ici :)

      Supprimer
  5. Cool contente de te revoir!!!
    Je me le note pour cette dualité d'histoire. Pour un thriller c'est quand même original, et j'aime bien piocher dans les polars de temps à autre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, moi aussi je suis contente de te retrouver ! J'ai un retard dingue à rattraper sur la blogo, mais je ne désespère pas d'y parvenir ;-)
      C'est toujours chouette de varier les plaisirs livresques, c'est aussi mon avis, alors note-le sans retenue ;) À bientôt !!!

      Supprimer
  6. désolée que ça n'ait pas forcément bien marché autant que tu le voulais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en garde que le meilleur afin que le positif l'emporte, c'est l'essentiel ;-) Merci de ta visite !

      Supprimer
  7. c'est vrai que c'est dur d'avoir un avis mitigé sur un livre, on ne sait pas comment le chroniquer. Je lis des fois des livres ou deux époques se côtoient comme Giacometti et Ravenne ou steve Berry, mais je n'ai pas de preference sur une ou l'autre époques, les deux se complétant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les retours mi-figue mi-raisin sont souvent difficiles à écrire car ils sont parfois essentiellement subjectifs ^^ Dans ces cas-là, j'ai tendance à préférer faire ressortir les côtés positifs avant tout !
      Je n'ai jamais lu ces auteurs, mais je les garde en mémoire pour une découverte future, merci :)

      Supprimer
  8. Coucou,
    Je ne connais pas du tout cette autrice mais dans le genre j'avais beaucoup aimé Le Huit de Katerine Neville sur 2 époques également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou,
      Décidément, tu es trop forte ! Je suis allée jeter un œil sur ce titre, et hop, j'ai craqué !!! Il ne serait pas étonnant que tu le retrouves par ici un de ces quatre ;-)
      Doublement merci : pour le commentaire, et la suggestion :)

      Supprimer
  9. Il me fait un peu penser à un roman de Mireille Calmel : il y a de l'idée mais ça ne va pas au bout des choses du coup c'est un peu bancal ^^;

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est surtout la partie contemporaine qui souffre de la comparaison avec celle de 1891 qui est vraiment réussie ! Mais j'imagine que c'est un véritable exercice d'équilibriste de trouver l'harmonie idéale ^_^
      Merci de ta petite halte dans le coin :)

      Supprimer
  10. Et moi qui avait fait un signalement à Lestrade à Scotland Yard!! J'attendais son feu vert pour partir à ta recherche...
    Mais j'ai finalement compris, tu étais partie dans une mission archéologique et c'est sur que le temps de trouver un tombeaux, de dégager la zone, d'avoir les autorisation pour enfin étudier un sepulcre.

    Plus sérieusement, je suis partagée car seule la partie 1891 me botte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne peut décidément rien te cacher ! Mais la surprise n'est plus de mise face à ton talent d'enquêtrice lutinesque ;)

      Plus sérieusement itou, tu ne louperas pas le roman de la décennie si tu fais l'impasse, même pour la partie 1891 ^_^ Bisous !

      Supprimer
  11. Ah ! oui j 'ai lu Labyrinthe ... il y a longtemps .. je ne me souviens plus tres bien de l'histoire, mais il était aussi question de va et vient dans le temps ! ca devient très tendance ce genre de récit, et vite redondant, alors il faut que ce soit bien maitrisé et qu'il y est un peu d'originalité pour surprendre et plaire ! je peux comprendre ton sentiment mitigé ! bises ma Lupa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça ! Si la maîtrise et l'équilibre entre les deux époques ne forment pas la synergie idéale, le plaisir s'en ressent forcément... Mais bon, il faut bien éprouver quelques bémols de temps en temps, sans quoi cela deviendrait vite monotone ;-)
      Merci ma Lili, et bises à toi également !

      Supprimer
  12. Même si ce n'est pas le top, il me tente quand même :)
    Je garde un bon souvenir de Labyrinthe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bon à savoir ! Peut-être que Labyrinthe me plairait davantage du coup... à voir donc !
      Merci pour ton retour d'expérience avec l'auteur, c'est toujours intéressant ;-)

      Supprimer
    2. J'avais vu l'adaptation en mini-série de deux épisodes, juste avant. Et, ça m'avait donné envie de sortir Labyrinthe de ma PAL :)

      Supprimer
    3. Je vais aller jeter un œil sur cette mini-série tiens !!!
      Merci beaucoup pour l'info ;-)

      Supprimer
  13. Je ne pense pas que ce soit pour moi malheureusement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends tout à fait ! Et puis les tentations sont si nombreuses que tu n'auras que l'embarras du choix par ailleurs ;-)
      Merci de ta visite :)

      Supprimer
  14. Le résumé était bien tentant, mais ton avis me refroidis un peu, où alors comme toi, il ne faudrait se concentrer que sur une partie du récit....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que je me suis dis ! La partie de 1891 est tellement réussie qu'elle fait incontestablement de l'ombre à celle de 2007 ^^
      Merci de ton intérêt, et à bientôt :)

      Supprimer