jeudi 31 août 2017

Nous ne sommes qu'ombre et poussière de Lyndsay Faye

Synopsis : Londres, automne 1888. Les atrocités commises sur deux prostituées assassinées dans le quartier de Whitechapel vont convaincre l'inspecteur Lestrade de solliciter le célèbre spécialiste des affaires criminelles. Qui mieux que Sherlock Holmes, aidé du Dr Watson, saurait traquer l'homme qui sème désormais la terreur parmi la population de l'East End ?
Mais le grand détective ne sortira pas indemne de cette enquête. Pour démasquer son insaisissable adversaire, dont le nom, Jack l'Éventreur, restera longtemps gravé dans les mémoires, il devra enfreindre bien des règles, briser les codes, et tenter de sauver sa vie autant que sa réputation.

Policier - 448 pages - Editions Pocket (2015)

Avis : À la vue de "Sherlock Holmes contre Jack l'Éventreur" sur la couverture, toutes les sirènes et projecteurs de ma gigantesque PAL ont failli s'affoler ! Évitant de peu le tintamarre, je me suis engouffrée en toute discrétion dans le quartier de Whitechapel remplie d'une curiosité impatiente !

Réunir le plus grand détective de tous les temps, et un tueur en série aussi mythique que Jack the Ripper, n'est pas un exercice facile à exécuter, même si diablement tentant ^^ Et puis il faut bien admettre que la littérature n'a pas été chiche face à la renommée de ces deux-là, ils sont si inspirants ! Mais fort heureusement, cela n'a pas empêché Lyndsay Faye de s'y frotter malgré tout, et de réussir son coup avec une grande habileté !!!

Le livre commence par une note signée par le non moins célèbre Dr John H. Watson, et datée de juillet 1939, où il explique les raisons du rapport constituant l'histoire qui va suivre...
Ma seule intention en écrivant ce rapport a été de rendre hommage à l’infatigable talent et à la noblesse d’âme que j’ai vus en mon ami pendant plus de cinquante ans. Et je suis heureux de constater, tandis que j’écris ces lignes – assailli par les tristes rumeurs d’une nouvelle guerre et de malheurs à venir –, que la postérité, dans sa bienveillante attention, a déjà accordé une place dans l’histoire au grand Sherlock Holmes.
Dès le début, le lecteur ressent le souci du détail ainsi que la volonté de Lyndsay Faye de rester dans un cadre de cohérence digne de l'univers holmésien. Elle dit d'ailleurs dans ses remerciements de fin d'ouvrage que L’amour de l’Holmésologie est profondément ancré en elle, ce que l'on veut aisément croire sur parole tant la passion qu'elle nourrit pour le personnage émane du roman.


Même si je ne me compte pas parmi les spécialistes, cette nouvelle aventure du détective confronté au monstrueux Jack a un petit côté bluffant qui pourrait presque la faire passer pour un authentique épisode jusqu'alors méconnu d'Arthur Conan Doyle, tellement l'élève semble s'être imprégnée de son Maître, jusque dans le style même.

Lyndsay Faye s'est également servie de la mine de renseignements que lui ont apportés les spécialistes de Jack l’Éventreur, les Ripperologues comme on les appelle, afin que la jonction de ce duo soit redoutable !

Il faut dire que leur antagonisme respectif, la ville de Londres comme terrain de jeu commun, ainsi que le timing des événements, coïncident parfaitement à une collision dans les formes. Comment donc auraient-ils pu se rater ? : 
C'est en 1887 que Sherlock Holmes fait sa première apparition dans Une étude en rouge. Alors que la première des cinq victimes canoniques de Jack l'Éventreur, Mary Ann Nichols, est découverte le 31 août 1888.

Il ne restait plus qu'à nous dérouler les faits, grâce à la plume experte de l'auteure qui s'est même offerte le luxe de se glisser dans la peau de notre cher Dr Watson, nous prouvant une fois encore que ce dernier était un chroniqueur sans égal lorsqu'il s'agissait de mettre en lumière les talents de son ami...
Au tout début, il m’avait semblé que l’affaire de l’Éventreur avait vraiment semé l’effroi chez mon ami Sherlock Holmes, tout comme ce fut le cas parmi la population de Londres. Je le trouvais, à l’issue de ses longues veilles nocturnes, allongé sur le divan, son violon à ses pieds et la seringue hypodermique ayant glissé de ses longs doigts indolents, tous deux incapables de bannir le spectre de l’homme que nous avions pourchassé pendant plus de deux mois.
De lames surgissant d'on ne sait où, en courses-poursuites impromptues. De découvertes macabres, en rebondissements inattendus. De suspects aperçus, en fausses pistes reconnues... Le jeu du chat et de la souris fonctionne bien, et j'ai vraiment apprécié de m'y trouver mêlée.
J'ai tout de suite été prise au collet par l'ambiance glauque et sordide des ruelles sombres, et par la cruauté impitoyable des meurtres, faisant s'intensifier les sentiments d'impuissance et d'incompréhension à l'unisson des tourments de notre Sherlock préféré. 

Je me suis demandée comment Lyndsay Faye allait s'arranger avec la fin ? Quand on sait que les suspects de l'affaire sont multiples, et que les pistes nombreuses ont été brouillées plus d'une fois, c'était un sacré défi que de trouver un final préservant la digne et implacable logique holmésienne !
Et je peux dire bravo, le pari est réussi !!!
Seuls les mystères clairement résolus par mon ami furent couverts d’éloges par un public reconnaissant. Car une histoire dont on ne connaît pas la fin n’est pas une histoire digne de ce nom, et dans l’intérêt de la ville de Londres, tout autant que dans le nôtre, la résolution de l’affaire de l’Éventreur devait rester absolument secrète.
Pas besoin de sortir votre loupe et de chercher d'autres indices pour savoir si j'ai aimé ou pas ce roman ! Je crois que les preuves sont suffisantes pour un verdict sans appel ;-) 
Rendez-vous est d'ailleurs déjà pris pour en découdre avec Le Dieu de New York, the next time ;-)
AFFAIRE CLASSÉE ! 
Policier 3/3 - 5 points

19 commentaires:

  1. Je crois qu'il faut que je tente celui-ci ;) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis même convaincue ^_^ Reviens m'en dire des nouvelles à l'occasion ;) Merci !!!

      Supprimer
  2. J'adore sa série Timothy Wilde, tu vas te régaler avec Le dieu de New York :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, chouette !!! Voilà qui augmente mon impatience de le découvrir ;-)
      Merci de ta visite par ici :)

      Supprimer
  3. Oh J'aime beaucoup de type de mélange, je trouve ça toujours super intéressant. Je ne connaissais pas celui ci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors je suis doublement ravie de te l'avoir fait découvrir !!! Tu ne sera pas déçue, j'en suis certaine ;-) Merci, et à bientôt !!! :)

      Supprimer
  4. Coucou,
    Il a l'air bien chouette ce livre ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Elhyandra :)
      Il l'est, en effet ! Je suis contente de t'avoir tentée ;-) Merci, et bisous :)

      Supprimer
  5. Roooh, va falloir que je m'y mette, je suis tellement portée sur Jack l'Éventreur et Sherlock Holmes à la fois que j'ai toujours peur des théories tirées par les cheveux (hein, Bob Garcia et Duel en Enfer ?), l'excès inutile d'hémoglobine, le non-respect des personnages de Doyle, bref, la peur d'être déçue. Mais celui-ci reçoit tellement de bonnes critiques que je vais enfin l'ouvrir confiante.

    Et pis, si je suis vraiment déçue, je pourrais toujours refaire une partie du jeu Sherlock Holmes contre Jack l'Éventreur, il a un peu vieilli mais le soin apporté à l'enquête rend la théorie tout à fait plausible~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de théorie tirée par les cheveux ici ! Les personnages de Doyle sont même plutôt brillamment célébrés, et l'hémoglobine savamment dosée ^_^
      Je n'ai jamais lu Duel en Enfer, les quelques critiques glanées par-ci par-là ne m'ayant pas convaincue plus que ça, j'ai misé sur celui-ci et j'en suis bien contente ;-)
      Le jeu m'est inconnu lui aussi !

      N'hésite pas à ouvrir ce roman au plus vite, il est vraiment réussi, et je suis certaine que tu y trouveras ton compte :)
      Merci pour ton stimulant commentaire :)

      Supprimer
  6. Toujours de belles découvertes chez toi! D'autant plus que je suis fan de Jack l'éventreur! Oups, j'ai dit que j'étais fan de Jack l'éventreur? Quelle image ça donne de moi? D'une psychopathe?

    Non, non, je te promets, je suis parfaitement équilibrée! ou presque! lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'inquiète, tu peux te lâcher sans complexe avec moi ;-)
      J'ai été officiellement sacrée "Elfe psychopathe" au Challenge de La Licorne, pour la 3ème année consécutive, et à la première place cette année en plus ;-)
      Ce terrifiant Jack n'a pas fini de faire parler de lui, mais sur ce coup-là, tu peux foncer tête baissée :)
      Merci, et rendez-vous à notre prochaine réunion des P.A. :D

      Supprimer
  7. Ah, voilà un livre policier que j'ai envie de lire! Merci pour la découverte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis trop contente de t'avoir appâtée avec ce titre , il est vraiment bon !!!
      Et merci à toi pour ce commentaire enthousiaste :)

      Supprimer
  8. Il me tente énormament surtout quand il met mon double en action. Je vais me le tenter celui-ci.

    Merci Ma Lupa!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tente, tente ! Mais fais attention à la teneur de tes dépositions !
      Nous savons toutes les deux quel est ce double, mais la confusion pourrait t'impliquer dans une sombre affaire, surtout si ton joli sabre n'a pas été briqué depuis longtemps :D
      C'est moi qui te remercie pour ce commentaire compromettant ;-)

      Supprimer