mardi 20 février 2018

La malédiction de Norfolk de Karen Maitland

Synopsis : 1208. Le pape Innocent III, en conflit avec le roi Jean, prononce un interdit sur tout le royaume d’Angleterre. Les églises et les cimetières sont fermés, le haut clergé quitte le pays, les prêtres ont défense de célébrer les offices ou de conférer les sacrements – ni confession, ni mariage, ni extrême-onction. S’ensuit un véritable chaos spirituel dans le royaume, en particulier chez les plus démunis, ceux pour qui la foi est le seul recours. C’est dans ce contexte particulièrement difficile qu’une jeune paysanne, Elena, est appelée au service du seigneur de Gastmere, dans le comté de Norfolk. Là, on l’oblige à s’adonner à un étrange rituel, celui des « mangeurs de péchés », consistant, en l’absence d’extrême-onction, à prendre sur sa conscience tous les péchés non expiés d’un mourant. Cette cérémonie va être le début d’une véritable descente aux enfers pour la jeune fille qui se retrouve bientôt accusée de meurtre. Son cauchemar ne fait que commencer…

Thriller historique - 652 pages - Editions Sonatine (2014)
Cette première lecture commune avec Tanuki ne fût malheureusement pas à la hauteur de nos attentes ! Pourtant, nous étions impatientes de retrouver l'engouement suscité par La Compagnie des menteurs, que nous avions beaucoup appréciée toutes les deux.

Le souvenir que je garde de cette histoire est celui d'une succession de PLOUFS, voyant tous mes espoirs tomber à l'eau, et couler, un à un 😔

- L'espoir que l’héroïne envoie valser son air de bécasse et ses pleurnicheries, pour enfiler le vrai costume du rôle et susciter un minimum d’intérêt... PLOUF !
- L'espoir que l'intrigue tournant autour de la trahison remplisse son rôle et nous apporte un dénouement cohérent et abouti... PLOUF !
- L'espoir que la sorcellerie prenne davantage d'envergure, et que l'essence des sortilèges sorte enfin des chaudrons, que diable !... PLOUF !
- L'espoir que la mandragore, quitte plus souvent ses chiffons, et s'illustre dans toute la puissance de sa magie... PLOUF !
- L'espoir que le final rattrape un peu le reste, et ramène à la surface un bon twist, où tout au moins une conclusion moins soluble... PLOUF !

Quelques bouées auraient pu sauver ces naufrages successifs, si elles avaient été mieux utilisées, et c'est un peu bêta 😕

Par exemple, le contexte historique du récit aurait pu être passionnant et bien plus intriguant. L'Interdit qui frappait l'Angleterre en 1208, et qui signifiait plus d'hommes d'église, d'offices divins, ni de sacrements ou sépultures en terre consacrée, ouvrait la voie à toutes les diableries possibles. Imaginez un peu la terreur engendrée par cette interdiction, elle entrebâillait un passage directement vers l'enfer pour tous ces gens gavés de superstitions. Vade retro satana !!!

L'ambiance bien glauque et mystérieuse fût réussie également. Mais là encore, le mélange aurait pu être bien plus poisseux, si seulement deux femmes aux pouvoirs singuliers n'avaient pas été sous-exploitées. Dites-moi à quoi servent de puissantes sorcières si elles restent dans l'ombre de leur cabane au fond des bois, à jouer aux osselets, durant quelques pages seulement ? 

Mais j'ai gardé le plus positif pour la fin, et ce que j'ai aimé sans réserve dans ce roman : L'herbier de la mandragore ! Des pages semées à chaque début de chapitre, comme pour se prémunir des événements qui vont suivre. Révélant l'étendue des croyances de l'époque, reprenant les propriétés de plantes, animaux, etc. et de leurs usages au quotidien, j'y ai recueilli le seul charme a avoir œuvré... :

 Morelle noire – Encore appelée belladone ou baie du diable. Plante qui embrouille l’esprit et apporte la mort, car son autre nom est dwale, qui signifie « deuil ». Dans la mesure où elle est vénéneuse, elle est sacrée pour la déesse Hécate, qui a appris à ses filles à connaître toutes les plantes.Les mortels confectionnent des couronnes de cette plante pour guérir les chevaux victimes d’un sort et pour préserver leur personne des sortilèges. Mais le diable veille jalousement sur elle, car elle est à ses ordres. C’est pourquoi ceux qui voudraient la cueillir doivent d’abord lâcher une poule noire que le diable ne pourra s’empêcher de pourchasser, en suite de quoi la plante devra être rapidement ramassée avant le retour du diable.Car l’homme qui veut apporter la mort doit d’abord tromper. L’Herbier de la mandragore

Bon, force est de constater que Karen Maitland n'a pas su m’ensorceler sur ce coup-là, mandragore ou pas, la potion s'est avérée inefficace... Mais je suis enchantée de l'avoir goûtée en compagnie de ma Tanuki préférée.
Billet de Tanuki

30 commentaires:

  1. Mince dommage que ça ne t'ait pas emportée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, dommage, mais ça arrive de temps en temps ;-) Merci pour ton passage :)

      Supprimer
  2. Ben si avec tout ça tu n'as pas coulé, tu sais désormais que tu es insubmersible!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah, oui, je me suis bien cramponnée, heureusement :D Mais c'est vrai que cette lecture était bien lestée ! Merci pour ton soutien :)

      Supprimer
  3. Ah c'est bien dommage :/ Ce n'est pas mon style et cette petite héroïne ne risque pas d'arranger les choses avec son caractère !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux effectivement la laisser de côté, elle ne mérite pas que l'on s'intéresse à son sort ^_^ Merci d'être passée, et à bientôt :)

      Supprimer
  4. Ah c'est le seul que je n'ai pas lu! j'ai beaucoup aimé la compagnie ds menteurs et les âges sombres ... on dirait bien que j'ai eu le nez fin de m'arrêter là. J'ai toujours senti qu'elle n'allait pas au bout du bout avec le mystère, mais son choix était compensé par une histoire et un décor soigné... Bon je passe alors mon tour sur celui-ci ! Bises ma Lupa et merci de cette mise en garde

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton intuition de Licorne s'est encore montrée infaillible, mais il y a de la magie là-dessous ;-) La compagnie des menteurs était si bien, c'est dommage ^^ Je vais laisser couler pas mal d'eau sous les ponts avant de lire Les âges sombres, afin que ma déception pour celui-ci se fasse vite oublier...
      Merci pour ta confiance ma Lili ! Bises à toi aussi :)

      Supprimer
  5. Oh mince, une déception... Bon, je vais passer mon tour. C'est dommage, je trouvais l'ouvrage joli! (oui, je sais, je suis superficielle!lol)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'aime beaucoup la couverture. Mais, malgré cela, tu peux passer ton chemin sans aucun regret, il y a tellement de bien meilleurs récits qui nous attendent ^_^ Merci à toi de t'être arrêtée dans le coin :)

      Supprimer
  6. Plouf plouf plouf, et maintenant j'ai la chanson des Wriggles en tête ;)

    On a vraiment pas eu de bol avec ce roman ma pauvre !
    Heureusement ta compagnie était super chouette - elle m'a même fait supporté Elena la cruche, c'est dire :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai googlisé les Wriggles et leurs ploufs du coup !
      T'inquiète, trouver une occasion de laisser cette bécasse définitivement aux oubliettes (où elle se trouve déjà) avec un roman plus captivant, ne devrait pas être bien difficile ^_^
      Je suis flattée, merci :D C'est vrai que c'était super chouette pour moi aussi ;-)

      Supprimer
  7. tiens le pire c'est que en passant a la fnac la semaine dernière j'ai pensé a toi en tombant dessus car j'avais vu sur ton blog la chronique sur la compagnie des menteurs. il y'avait celui la et je voulais les prendre mais je me suis dis peut etre plus tard. j'ai bien fait a priori

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu as vraiment bien fait de t'abstenir sur ce coup-là ! Pourtant, le début laissait présager le meilleur, et puis malheureusement tout a sombré en cours de lecture ^_^ En revanche, La compagnie des menteurs vaut vraiment le coup, n'hésite pas ;-) Merci Chris, et à bientôt :)

      Supprimer
  8. Il avait tout pour plaire ... Dommage! :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet ! Il avait tout pour être bon, et puis... plouf, plouf, plouf :D L'avantage c'est qu'il sera vite oublié ;-) Merci pour tous tes petits messages :)

      Supprimer
  9. Oh dommage ! j'aime beaucoup cette auteure, et même si celui-là n'est pas mon préféré, j'avais passé un bon moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'avais été très séduite par Karen Maitland et sa "Compagnie des menteurs" ^_^ Mais là, cela n'a pas fonctionné, dommage... Merci à toi d'être passée :)

      Supprimer
  10. On ne peut gagner à tous les coups! Bon, et même si je note pas ce titre, je vais noter l'autre de l'auteur, bref, c'est pas aujourd'hui que ma Wish va baisser....
    Des bisous tout doux et pleins de poussières de fées ma douce Lupa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça : Celui-ci est à oublier, au profit de "La compagnie des menteurs" :)
      Merci ! Tendres léchouilles de louve rien que pour toi !!!

      Supprimer
  11. plouf plouf ça ne sera pas toi qui m'y colleras. Va pour un autre.

    :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi qui croyais avoir suscité de folles envie de plongeons, c'est loupé alors :D

      Supprimer
    2. j'ai jamais été douée en plongeon :p

      Supprimer
    3. Bon, alors il vaut mieux rester au sec :)

      Supprimer
  12. Je ne le lirai pas, mais ta chronique m'a bien amusée :) Merci pour cela !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est moi qui te remercie, je suis enchantée de ton retour enthousiaste :)

      Supprimer
  13. Zut, il avait l'air vraiment sympa. En plus le principe de thriller historique, j'avoue que ça me tente plutôt. Mais du coup je vais passer mon tour sans aucun regret sur ce coup-là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il en avait l'air, mais il s'est très vite dégonflé :D
      Si tu cherches un bon thriller historique, tu peux l'oublier sans regret. En revanche, je te recommande La compagnie des menteurs. Merci de ton intérêt :)

      Supprimer
  14. Ah dommage... Je me rappelle avoir beaucoup aimé pour ma part :)
    J'espère que ta prochaine lecture te plaira plus :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, parfois la mayonnaise ne prend pas, c'est ainsi ! Mais comme tu dis, j'aurais de quoi me rattraper par ailleurs ;-) Merci Léa !!!

      Supprimer