samedi 17 mars 2018

Les maraudeurs de Tom Cooper

Synopsis : À Jeanette, en Louisiane, on survit tant bien que mal grâce à la pêche, de génération en génération, mais depuis le passage de l’ouragan Katrina rien n’est plus pareil. Et quand la marée noire vient polluer les côtes, les habitants sont de nouveau confrontés au pire. Parmi eux, Gus Lindquist, un pêcheur manchot accro aux antidouleurs, qui rêve depuis toujours de trouver le trésor caché de Jean Lafitte, le célèbre flibustier, et parcourt le bayou, armé de son détecteur de métaux. Ou encore Wes Trench, un adolescent en rupture avec son père, et les frères Toup, des jumeaux psychopathes qui font pousser de la marijuana en plein cœur des marécages. Leurs chemins croiseront ceux de Hanson et Cosgrove, deux losers prêts à tout pour devenir riches, et de Brady Grimes, mandaté par la compagnie pétrolière pour inciter les familles sinistrées à renoncer aux poursuites en échange d’un chèque. Mais tous n’en sortiront pas indemnes…
Alliant humour et noirceur avec une réelle virtuosité, Tom Cooper réussit à rendre presque palpables l’atmosphère du bayou et l’attachement que lui portent ceux qui y vivent, faisant des Maraudeurs un roman tout à la fois profond, inventif et jubilatoire.

Roman noir contemporain - 416 pages - Editions Albin Michel (2016)
Le temps d'une petite virée dans le bayou, revenons ensemble sur les traces d'un premier roman, vraie bonne surprise, fidèle à l'accroche du bandeau de couverture signée Stephen King. 
Direction la Louisiane (j'ai été hypnotisée par cet État 😵, que voulez-vous ^^), au sud de La Nouvelle-Orléans, et plus précisément dans la Baie de Barataria, au cours de l'été 2010, soit cinq ans après l'ouragan Katrina.

Source WikipédiaDes pélicans bruns
mazoutés, attendant d'être nettoyés,
Louisiane, 3 juin 2010.
[Petit aparté : Une coïncidence en amenant souvent une autre, quelques jours avant de lire ce roman, je suis tombée par hasard sur le film Deepwater, qui raconte l'histoire vraie de la plus grande catastrophe pétrolière de l’histoire, lorsque la plateforme Deepwater Horizon a explosé le 20 avril 2010, au large du golfe du Mexique.
Et voilà que j'entame ce roman, en réalisant que l'histoire se déroule justement quelques mois après ce terrible événement écologique, dans une petite ville de crevettiers, directement touchée par la marée noire qui a suivi ce désastre.]

C'est un circuit rude et accidenté que réserve cette lecture couleur d'ébène. Là où elle vous emmène, la nature, les individus, et la vie en général, sont salement amochés.
Les habitants de Jeanette, pêcheurs de crevettes pour la plupart, en ont déjà bien bavé avec Katrina. Depuis, ils tentent de reconstruire en subsistant de leurs maigres pêches, et voilà que 5 ans après, une marée noire se répand dans le golfe du Mexique, réduisant en peau de chagrin le contenu de leurs filets.

Pour bien vous préparer à ce récit, il vaut mieux sortir les cuissardes de pécheur, un sac à dos rempli d'objets de première nécessité (crème anti-moustiques, jumelles, kit de survie, et de self-défense...), et s'attendre à tout !!!
Je peux vous garantir que vous ferez de pittoresques rencontres en chemin, tant les personnages sont authentiques, et consistants ! Ce sont des êtres esquintés, qui vous montrerons la misère, la vraie ! Celle qui engendre la colère, qui érode l'espoir, et qui s'acharne obstinément pour réduire les hommes à néant.

Si vous avez l'âme d'un chercheur de trésors, vous pourrez vous munir d'un détecteur de métaux. Il y a des rumeurs de trésor enfoui dans le coin où vous allez fureter. Il paraîtrait même que la baie fut utilisée par les flibustiers menés par Jean Lafitte, il y a belle lurette...
En tout cas, c'est ce que croit dur comme fer l'un des personnages : Lindquist (mon préféré n°1). Celui dont tout le monde parle comme d'un maboul accro aux médocs, toujours prompt à jouer à toc-toc, et qui déboule au début du roman après avoir égaré sa prothèse de bras myoélectrique.
« Toc toc toc, dit Lindquist.
– C’est une blague ? demanda Wes.
– Ouais, tu dois dire “qui est là”.
– Qui est là ?
– Le petit café.
– Quel petit café ?
– Le petit café dans sa culotte. »
Bref, que ce foutu trésor ne vous monte pas à la tête, comme lui, car cela pourrait vous jouer de sales tours... Je vous signale qu'il y a des alligators dans les parages, mais pas seulement ! Il vous faudra garder les idées claires afin de ne pas vous perdre dans les méandres du bayou, qui devient un vrai labyrinthe quand le brouillard s'en mêle, surtout avec cette chaleur suffocante, et cette satanée odeur de mazout à vous rendre malade.

C'est qu'il y a d'énormes risques à s'aventurer là où il ne faut pas. À cause des frères Toup. Ces deux-là, s'ils vous repèrent, ça craint vraiment 😨.
Nous sommes dans du roman bien noir, un noir de jais même, alors il fallait forcément un détraqué 100% local. Sauf que là, pas de bol, le taré en question a un jumeau, certes un peu moins atteint, mais suffisamment influençable pour écouter son tordu de frère... Un conseil : Envie de fumette ou pas, prenez le large !

Il y a le jeune Wes (mon perso préféré n°2), ce jeune homme marqué au fer rouge par Katrina, un fils de crevettier qui ne veut pas quitter la baie, mais tarde à terminer la construction de son propre bateau, abattu par la rancœur familiale et le découragement, qui s'étend au même rythme que la nappe de pétrole.

Un vautour en costard tournoie aussi. Envoyé par une entreprise pétrolière, il est là pour fondre sur ses proies, les dépouiller et les harceler sans vergogne, juste pour une signature sur ses papelards. Stylo à la main, les boniments de ce charognard font capituler même les plus résolus.
Et deux trublions inconscients, qui viendront faire des ricochets sur les eaux nauséabondes de ce bayou, provoquant de dangereux et imprévus remous...
J'ai envie de vous enrôler dans cette lecture pour que vous les rencontriez tous ! Pour que leur courage ne soit pas occulté par leurs difficultés, pour que vous pataugiez avec eux dans ces eaux qui enflamment l'imagination, et aussi pour que vous découvriez un premier roman captivant, sincère, et empli d'humour noir.

Si vous y allez, soyez prêts à mettre les pieds dans la vase des marécages, là où ça sent mauvais, et où les dangers d'une nature saccagée ont fait le lit du malheur. Le genre d'endroit où les situations sordides en entraînent d'autres, et vous embourbent un peu plus à chaque mouvement. Reste à trouver la bonne prise et à l'empoigner fermement pour en réchapper. Une destination poisseuse, où la violence rôde, prête à vous tirer vers le fond, mais qui cache aussi dans les profondeurs de la brume, de beaux petits îlots d'humanité, et d'émotions brutes.

Source du site des éditions Albin Michel : Originaire de Louisiane, Tom Cooper s’est fait connaître en publiant des nouvelles dans de nombreux magazines littéraires, qui lui ont valu d’être nominé à quatre reprises pour le prestigieux Pushcart Prize. The Marauders, son premier roman, a été largement salué par la presse américaine lors de sa parution et sera prochainement adapté à la télévision sous la supervision des producteurs de Breaking Bad.
Tom Cooper, pour Les Maraudeurs, est sélectionné pour le Prix America.

19 commentaires:

  1. Il faudrait que je le tente à l'occasion !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment prenant et tu ne devrais pas être déçue ! Merci :)

      Supprimer
  2. J'avoue avoir une certaine fascination pour ces bayous marécageux qui réservent toutes sortes de surprises...
    Une lecture qui pourrait bien me plaire donc ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi elle me fascine cette région ! Je t'encourage à lire ce roman qui est vraiment réussi. Merci de ta visite :)

      Supprimer
  3. Oh il me suffit de voir la Louisiane que je suis très intriguée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Louisiane est envoûtante, c'est sûr ! Je suis ravie d'avoir suscité ton intérêt :)

      Supprimer
  4. Je vais passer commande de bottes qui montent jusqu'en haut des cuisses et comme ça dès que je les reçois, je serai prête à affronter le bayou de ce roman.
    M'a l'air d'y avoir des persos bien corsés et pour certains bien flippants là-dedans... brrr, oserais-je les affronter?

    (et dis donc encore une série à suivre? ^^ ça ne s'arrête plus!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu ferais bien de t'équiper en fonction, c'est pas le Club Med là-bas :D Mais les personnages sont tellement excellents, et gratinés à point, qu'il serait dommage de s'en priver !
      Ce n'est pas le premier d'une série, mais le premier roman d'un auteur dont on entendra reparler, j'en suis certaine ^_^
      À bientôt, et merci :)

      Supprimer
  5. Encore une jolie chronique qui donne bien envie. Ma wl ne te remercie pas mais moi oui pour la jolie tentation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'inquiète, ma wish-list et la tienne s'entendent à merveille ;-) Merci beaucoup :)

      Supprimer
  6. Je ne connaissais pas du tout ! Je t'avoue que ce n'est pas trop mon style de lecture mais de ce que tu m'en dis j'aurais envie de le découvrir rien que pour les personnages !
    Et oui belle coïncidence pour le film ! Ahaha c'est tombé à pic !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les circonstances font parfois bien les choses ^_^
      Ces personnages valent leur pesant d'or, et si tu tombes sur le roman, je t'encourage à diverger de tes lectures habituelles, ne serait-ce que l'espace d'une rencontre ;-)
      Merci pour ton plaisant commentaire :)

      Supprimer
  7. J'avoue ne pas toujours être fan des livres qui se passent dans la bayou (sans vraiment d'explications!) mais ta chronique donne envie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie d'avoir pu faire remonter l'envie à la surface, malgré tes réticences à affronter le bayou ;-) Merci de ton passage :)

      Supprimer
  8. Je l'avais loupé cette chronique!
    Tu es passionnée par cette région!! Ce que tu en dis ma fais penser à un film, une enquête avec Sean Connery. je ne me souviens plus du titre, mais l'ambiance me semble similaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup de l'avoir repêchée ;-)
      Effectivement, j'aime l'ambiance de cette région, et l'authenticité qui s'en dégage ! Je ne connais pas le film dont tu parles, mais je fouinerai sur le net ;-) À bientôt :)

      Supprimer
  9. Tu m'as convaincue d'embarquer vers le Bayou! J'avais déjà repéré ce titre mais là, je veux absolument le lire, avec cette idée de trésor....Tu as su te montrer Chef de meute pour qu'on succombe à cette histoire ! Merci ma chère Lupa!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux ! Ce titre te plairait beaucoup, j'en mettrais ma patte au feu ;-) Je suis tellement heureuse d'avoir une fée dans ma meute !!! Merci à toi :)

      Supprimer
  10. J'adore ! Le décor du Bayou me plait énormément ! Merci pour la découverte! =)

    RépondreSupprimer